Conservation des terres noires maraîchères par l’apport de biomasses végétales : efficacité et contraintes agronomiques

Durée

1 heure

Effort suggéré

55 minutes

Qu'est-ce que c'est?

Description

Les terres noires maraîchères du sud-ouest du Québec se dégradent et s'amincissent à un rythme moyen de 2 cm de profondeur par année. Parmi les stratégies de conservation étudiées, l’apport de biomasses végétales broyées à rapport C/N élevé permettrait de compenser une partie des pertes de sol et de restaurer les propriétés physiques. Comme premières étapes dans le développement de cette approche, des essais ont été réalisés pour évaluer les contraintes agronomiques et l’efficacité à compenser les pertes. Sachant qu’un apport de 15 à 20 T/ha de biomasse par année pourrait compenser une perte de 0.5 cm de sol, cette approche, combinée à d’autres stratégies de conservation telle que l'implantation de cultures de couverture, pourrait augmenter la durée de vie de ces sols.

Cette activité a été organisée en décembre 2020 par la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation en partenariat avec la section de Québec de l’Ordre des agronomes.

Clientèle cible

Entreprises agricoles, agronomes et intervenants(es) agricoles.

Formule d'enseignement

  • En ligne à votre rythme

    Visionnement d'une conférence ZOOM

    Aucune date annoncée

Qui va m'accompagner?

Karolane Bourdon

Qui offre cette formation?

Ouverte sur le monde, l'Université Laval est une grande université d'enseignement et de recherche reconnue pour former des leaders engagés dans la société. Sa culture de développement durable contribue au mieux-être collectif. Offrant à la fois une expérience campus extraordinaire et un environnement d’études numérique performant, elle est chef de file en formation universitaire à distance et sait répondre aux besoins actuels du marché du travail par des formations innovantes.

En partenariat avec

OAQ - Section Québec
OAQ - Section Québec