Conférences en santé autochtone - Femmes autochtones

Durée

3 heures

Durée calendrier

1 journée

Qu'est-ce que c'est?

Description

Fermeture des inscriptions : 26 mai, 23 h 59

« La fertilité de la femme autochtone devrait être contrôlée. » Voici un préjugé auquel sont souvent confrontés les femmes autochtones dans leurs interactions avec les professionnels et professionnelles de la santé et qui sera déconstruit pendant cette cinquième conférence en santé autochtone sous le thème des femmes autochtones. À partir des témoignages de patientes et patients ainsi que d’experts et expertes, l’objectif sera de désamorcer des biais implicites ou inconscients qui pourraient persister dans le monde de la santé et ainsi teinter les services reçus par les personnes autochtones.

La Faculté de médecine, en collaboration avec le Centre Pédagogia et le Vice-rectorat aux études et aux affaires étudiantes, est fière de soutenir cette initiative étudiante porteuse. Cette série de six formations apportera des éclairages historiques, politiques et juridiques, en plus de présenter des pistes de solution concrètes.

Que vous soyez étudiants et étudiantes, gestionnaires ou professionnels et professionnelles de la santé, conseillers et conseillères pédagogiques, ces formations s’adressent à vous qui souhaitez agir de manière socialement responsable et créer des milieux de soins culturellement sécuritaires pour les patientes et patients autochtones et leur famille.


Merci à Diane Andicha Picard qui nous a autorisés à utiliser cette magnifique photo d’elle, afin d’illustrer cette conférence qui sera donnée par d’autres personnes.

Objectifs

L’objectif spécifique de la formation est d’illustrer de quelle façon le contexte colonial influence la santé et contrôle plus particulièrement les femmes autochtones, notamment à l’aide des composantes suivantes :

  • L’influence de la Loi sur les Indiens sur la santé des femmes autochtones;
  • La conception autochtone de la procréation;
  • L’influence de la conception allochtone de la procréation sur la santé des femmes autochtones;
  • Les pratiques médicales de prescription, de contraception et de stérilisation chez les femmes autochtones.

Clientèle cible

Que vous soyez étudiants et étudiantes, gestionnaires ou professionnels et professionnelles de la santé, cette série de six formations s’adressent à vous qui souhaitez agir de manière socialement responsable et créer des milieux de soins culturellement sécuritaires pour les patientes et patients autochtones et leur famille.

Formule d'enseignement

  • En ligne

    Aucune date annoncée

    Avec accès à une diffusion en différé pour une durée d'un mois

Comment cette formation est-elle reconnue?

La présente activité constitue une activité de développement professionnel reconnue (catégorie A) au sens que lui donne le Collège des médecins du Québec pour laquelle le centre Pédagogia reconnaît un maximum de 3 heures.

La présente activité constitue une activité d’apprentissage collectif agréée (section 1) au sens que lui donne le programme de Maintien du certificat (MDC) du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada; elle a été approuvée par le centre Pédagogia pour un maximum de 3 heures.

Pour tout autre professionnel, cette activité donne une attestation de 0.3 UEC ou 3 heures de participation. Les participants doivent réclamer à leur ordre respectif un nombre d’heures conforme à la durée de leur participation.

Que vais-je apprendre?

Contenu

Le contenu et l'agenda des formations ont été développés en collaboration avec un Conseil de Sages, composé d'expertes et experts culturels issus des Premières Nations desservies par la Faculté de médecine et de représentantes et représentants d'organismes autochtones. Véritable innovation pédagogique, ce cycle de conférences reflète les valeurs d'équité et de décolonisation des contenus d'enseignement et se veut unique en son genre.

Présentatrices

Témoin : Mme Michèle Audette, Commissaire à l'enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (ENFFADA), Sénatrice, Conseillère principale à la réconciliation et à l'éducation des Premiers Peuples.

Conférencières : Mme Alexandra Picard-Sioui,

Mme Karen Lawford, Ph.D., Assistant Professor at Queen's University (cette conférence sera présentée en anglais)

Déroulement

  • 13 h 00 : mot d'ouverture
  • 13 h 10 : témoignage
  • 13 h 40 : formation avec les experts
  • 14 h15 : atelier/questions
  • 14 h 30 : pause
  • 14 h 45 : suite formation
  • 15 h 30 : atelier/questions
  • 15 h 50 : retour en groupe
  • 16 h 20 : mot de la fin

Qui offre cette formation?