Conférences en santé autochtone - famille

Durée

3 heures

Qu'est-ce que c'est?

Description

La Faculté de médecine de l’Université Laval, en collaboration avec le Centre Pédagogia et le vice-rectorat aux études et aux affaires étudiantes, est fière de présenter une série de conférences destinées à faire connaître et comprendre les enjeux liés à la santé des populations autochtones à partir de la perspective et de l'expérience des patient.e.s et des communauté autochtones.

En appui avec le Principe de Joyce qui a émergé dans la foulée de la tragédie du décès de madame Joyce Echaquan, Emma Scott et Audrey Filion, deux étudiantes en médecine intéressées par la santé autochtone, appuyées par Dre Pascale Breault, professeure clinique au Département de médecine familiale et de médecine d’urgence de l’Université Laval et par Michèle Audette, à ce moment conseillère principale à la réconciliation et à l'éducation autochtone de l'Université Laval et maintenant sénatrice, ont imaginé l’initiative Ntotowatanak kitci ki nisitotamokw qui signifie en langue atikamekw « écoutons pour que nous puissions les comprendre ».

À partir des témoignages de patientes et patients ainsi que d'experts et expertes, l'objectif sera de désamorcer des biais implicites ou inconscients qui pourraient persister dans le monde de la santé et ainsi teinter les services reçus par les personnes autochtones. Cette série de six formations apportera des éclairages historiques, politiques et juridiques, en plus de présenter des pistes de solution concrètes.

Le contenu et l'agenda des formations ont été développé en collaboration avec un Conseil de Sages, composé d'experts culturels issus des Premières Nations desservies par la Faculté de médecine de l'Université Laval et de représentants d'organismes autochtones. Véritable innovation pédagogique, ce cycle de conférences reflète les valeurs d'équité et de décolonisation des contenus d'enseignement et se veut unique en son genre.

Thèmes des formations et préjugés à déconstruire

  • Famille : « Les parents autochtones ont de la misère à bien s'occuper de leurs enfants. » - 27 septembre 2021


Autres thèmes à venir (dates à confirmer)

  • Des patients difficiles à traiter : « Les personnes autochtones ne s'occupent pas de leur santé » .
  • Femmes autochtones : « La fertilité de la femme devrait être contrôlée » .
  • Dépendance : « Il/elle veut juste des narcotiques. Il/elle est sûrement en état de consommation » .
  • Contribution au système : « Les personnes autochtones profitent du système » .
  • Tradition et culture : « Les traditions autochtones sont dérangeantes » .


*ATTENTION : Veuillez noter que l'écoute en différée seulement ne donne pas accès à des crédits de formation.

Objectifs

À la fin de cette activité, le ou la participant.e sera en mesure de :

- Reconnaître des biais implicites ou inconscients qui pourraient persister dans le monde de la santé et ainsi teinter les services reçus par les personnes autochtones.

Clientèle cible

Que vous soyez étudiants et étudiantes, gestionnaires ou professionnels et professionnelles de la santé, cette série de six formations s’adressent à vous qui souhaitez agir de manière socialement responsable et créer des milieux de soins culturellement sécuritaires pour les patientes et patients autochtones et leur famille.

Formule d'enseignement

  • En ligne

    avec accès à une diffusion en différé pour une durée d'un mois

    Aucune date annoncée

Comment cette formation est-elle reconnue?

La présente activité constitue une activité de développement professionnel reconnue (catégorie A) au sens que lui donne le Collège des médecins du Québec pour laquelle le centre Pédagogia reconnaît un maximum de 3 heures.

La présente activité constitue une activité d’apprentissage collectif agréée (section 1) au sens que lui donne le programme de Maintien du certificat (MDC) du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada; elle a été approuvée par le centre Pédagogia pour un maximum de 3 heures.

Pour tout autre professionnel, cette activité donne une attestation de 0.3 UEC ou 3 heures de participation. Les participants doivent réclamer à leur ordre respectif un nombre d’heures conforme à la durée de leur participation.

Que vais-je apprendre?

Contenu

Programmation

Première de six conférences qui s’orchestreront selon différentes thématiques. Afin d’être en phase avec les cultures des Premières Nations et Inuit, les séances de formation seront réparties selon les saisons algonquiennes. Nous estimons ainsi la valeur de leur expérience en plus de reconnaître leur expertise.

Lundi 27 septembre 2021

Zoom
13 h 00 - 16 h 30

« Les parents autochtones ont de la misère à bien s'occuper de leurs enfants. »Voici un préjugé potentiel que nous souhaitons déconstruire pendant cette première conférence en santé autochtone sous le thème de la famille.


Conférencières et conférenciers

Leila Ben Messaoud Ouellet, conseillère juridique au CSSSPNQL

Cédric Gray-Lehoux, conseiller en initiatives de justice au CSSSPNQL

Samir Shaheen-Hussain, pédiatre urgentiste et auteur du livre Plus aucun enfant autochtone arraché


Thématiques abordées

  • L'impact des interventions de la DPJ sur les familles autochtones.
  • La méfiance des populations autochtones envers les instances de santé québécoises causées par leurs traumatismes liés aux pensionnats, à la Loi sur les Indiens et à la rafle des années 60.
  • Le contraste entre la vision autochtone de l’éducation des enfants et la vision allochtone.
  • Les implications de la Loi C-92 et de la résistance du gouvernement québécois à sa mise en place.


Déroulement

13 h 00 - Mot d'ouverture

13 h 10 - Témoignage

13 h 50 - Discussion et questions

14 h10 - Pause

14 h 25 - Formation avec les experts

15 h 50 - Discussion et questions

16 h 20 - Mot de la fin

Qui offre cette formation?

En partenariat avec

Ce projet bénéficie du soutien de la bourse Eric Dewailly d'une valeur de 5000 $