10e édition - École d'été en éthique organisationnelle 2022

Durée

18 heures

Durée calendrier

3 jours

Qu'est-ce que c'est?

Description

Thème 2022: Apaiser la détresse éthique : pour des pratiques professionnelles authentiques

Depuis 2012, l’Institut d’éthique appliquée offre l’École d’été en éthique organisationnelle, une formation intensive de trois jours destinée aux praticiens et aux preneurs de décisions préoccupés par l’éthique.

Entièrement redessinée sur une base annuelle, l’École d’été regroupe des formateurs en provenance de milieux académiques et organisationnels divers. L’objectif poursuivit : accompagner et soutenir tous ceux et celles qui contribuent à la présence et à la consolidation de l’éthique dans leur organisation. Réfléchir ensemble à la promotion de l’éthique au sein des milieux de travail.

Cette formation est offerte aux professionnels des milieux publics et privés, aux responsables et collaborateurs du dossier de l’éthique ainsi qu’aux gestionnaires et aux décideurs. Il est à noter qu’une attestation de participation sera offerte aux participants, qui se verront également accorder des UÉC (unités d’éducation continue).

Pour sa 10e édition, l’école d’été s’adresse plus particulièrement aux cliniciens, aux professionnels et aux acteurs œuvrant dans le réseau de la santé avec pour thème « Apaiser la détresse éthique : pour des pratiques professionnelles authentiques». La détresse éthique se caractérise par « un ressenti douloureux qui survient lorsque le travailleur se trouve à devoir affronter l’impossible arbitrage entre, d’une part, ce que sa conscience professionnelle lui dicte de faire en fonction des exigences de la situation et, d’autre part, ce que les ressources dont il dispose lui permettent de faire. » (Vézina, 2011)

Au Québec, les enjeux éthiques émanant du réseau de la santé s’imbriquent dans des contextes professionnels et organisationnels diversifiés, et de plus en plus complexes et ont été fortement ressorti durant la crise sanitaire. En effet, la difficulté d’accès aux soins de premières lignes, la pénurie de personnel, le vieillissement de la population, les facteurs de comorbidités nécessitant des soins spécialisés, le manque de financements des organismes communautaires, la vaccination, la réorganisation des soins en période de pandémie, etc. sont seulement quelques exemples des difficultés rencontrées par les cliniciens, le personnel soignant, mais aussi, par les gestionnaires dans le système de santé québécois.

De plus, au fil des dernières décennies, la relation professionnelle est passée d’un modèle paternaliste à un modèle de partenariat patient et professionnels de la santé. (Pomey et al., 2021) .

Ce modèle s’appuie sur la reconnaissance des savoirs expérientiels du patient, issus de la vie avec la maladie, et complémentaires des savoirs scientifiques des professionnels de la santé. Dans un tel contexte, comment préserver son intégrité professionnelle ? Comment concilier les enjeux politiques et organisationnels parfois en tension afin de maintenir une pratique professionnelle intègre? Quelles sont les stratégies possibles pour contrer la détresse morale dans un contexte exigeant et changeant? Quelle est la place de l’autonomie professionnelle face aux différents enjeux sociétaux et organisationnelles? Comment privilégier le bien-être en organisation en période de crise ?

Cette école d’été se veut un moment de réflexion et d’échanges sur les différents facteurs contribuant à mieux comprendre les situations pouvant mener à de la détresse morale en organisation afin de dégager des stratégies pour un mieux-être individuel et collectif en cohérence avec ses valeurs. En effet, le contexte des dernières années a fait apparaitre de nouveaux enjeux et de nouvelles réalités de pratique. Entre la productivité, l’adaptation, la motivation et la loyauté, il devient essentiel de s’outiller pour protéger son intégrité professionnel.

Les différents ateliers s’inscrivent dans une portée de prévention de la détresse morale en organisation, mais aussi dans une visée de promotion du bien-être pour renforcir ou redéfinir le sens du travail.

Objectifs

  • Distinguer les différentes notions entourant la détresse morale et leurs impacts;
  • Identifier les outils pour préserver son intégrité dans un contexte professionnel exigeant;
  • Réfléchir aux répercussions de la détresse morale au quotidien et des enjeux éthiques en découlant en organisation;
  • Identifier les enjeux soulevés par les obligations professionnelles et organisationnelles dans le réseau de la santé;
  • Différencier les différentes contraintes organisationnelles et sociétales présentes dans le réseau de la santé québécois;
  • Construire des stratégies de gestion en organisation favorisant le bien-être en fonction des outils identifiés.

Clientèle cible

Cette formation est offerte aux professionnels des milieux publics et privés, aux responsables et collaborateurs du dossier de l'éthique ainsi qu’aux gestionnaires et aux décideurs. Il est à noter qu’une attestation de participation sera offerte aux participants, qui se verront également accorder des UÉC (unités d’éducation continue).

Pour sa 10e édition, l’école d’été s’adresse plus particulièrement aux cliniciens, aux professionnels et aux acteurs œuvrant dans le réseau de la santé ou en périphérie de celui-ci.

Préalables

Aucun préalable requis

Formule d'enseignement

Comment cette formation est-elle reconnue?

Une attestation de participation sera remise aux participants.

Accréditations

Des demandes d’accréditations seront effectuées auprès de l'Ordre des infirmières et au Barreau du Québec.

Pour l'Ordre des administrateurs agréés, il n'y a aucun programme d’accréditation pour les formations externes, cependant les membres Adm.A. qui suivront les formations en éthique pourront les déclarer dans leurs dossiers.

Que vais-je apprendre?

Contenu

22 août AM - Quand le dévouement devient souffrant : quels outils pour préserver sa dignité et son intégrité dans un contexte professionnel exigeant ? Amélie Beausoleil

22 août PM - Soins, vulnérabilité et empathie : quels outils pour un mieux-être dans les organisations de la santé? Félix Pageau

23 août AM - Détresse éthique : le rôle professionnel au cœur de la tourmente. Luc Bégin

23 août PM - Répondre aux enjeux éthiques de la pandémie de COVID-19 : quelle justice et pour qui ? Marie-Ève Bouthillier

24 août AM - Bien-être et éthique dans les organisations. Diagnostic et outils. Lyse Langlois et Manon Truchon

24 août PM - Atelier interactif - De la boite à outil à la réalité: comment construire et intégrer de nouvelles stratégies de bien-être dans nos pratiques professionnelles du quotidien? Amélie Beausoleil et Sandra Bélanger



Qui va m'accompagner?

Lyse Langlois

Lyse Langlois, Ph.D

Felix Pageau

Professeur FMED de l'université Laval, MD, FRCPC, interniste-gériatre

Amélie Beausoleil

Neuropsychologue, conseillère en psychogériatrie et conseillère à l’éthique

Luc Bégin

Professeur titulaire, Faculté de philosophie ULaval

Marie-Ève Bouthillier

Responsable du Centre d’éthique DQEPE, CISSS de Laval et professeure adjointe de clinique à UdeM

Manon Truchon

Professeure titulaire au Département des relations industrielles, ULaval

Sandra Bélanger

Coordonnatrice de l'IDÉA, pharmacienne

Qui offre cette formation?

Ouverte sur le monde, l'Université Laval est une grande université d'enseignement et de recherche reconnue pour former des leaders engagés dans la société. Sa culture de développement durable contribue au mieux-être collectif. Offrant à la fois une expérience campus extraordinaire et un environnement d’études numérique performant, elle est chef de file en formation universitaire à distance et sait répondre aux besoins actuels du marché du travail par des formations innovantes.

En partenariat avec